Gestion et pilotage du cash

Pyxide – La gestion et le pilotage du cash

Compte tenu du contexte actuel de crise économique et de liquidités, le concept de cash ou flux de trésorerie revêt une grande importance pour les entreprises.

Il trouve son origine depuis plusieurs sources qui sont :

  • Les flux issus de l’activité de l’entreprise eux-mêmes fonction du cycle d’exploitation de cette activité
  • Les flux issus des investissements (et désinvestissements) d’abord liés à l’exploitation et aussi à la croissance ; que ces éléments soient corporels, incorporels ou financiers
  • Les flux dits hors exploitation tels que, subventions, éléments exceptionnels ou autres qui vont influer sur le niveau du cash lui-même
  • Les flux liés aux financements de toutes sortes (court, moyen et long terme)

La gestion du cash s’entend d’une part de la connaissance des composants du cash, de sa maîtrise et d’autre part de son amélioration à tous les niveaux de ses composants qui sont liés eux-mêmes au cycle d’exploitation lequel varie dans le temps.

Le pilotage s’entend de la capacité à anticiper, simuler chacun des flux émanant des composants du cycle d’exploitation compte tenu de l’ensemble des contraintes liées à l’activité économique et adapter sa trésorerie en conséquence.

Pyxide répond à l’ensemble de ces points pour déboucher ensuite sur la gestion de trésorerie proprement dite qui est abordée sous l’angle, d’une part, du budget de trésorerie, et d’autre part, sous l’angle des prévisions de trésorerie.

Le tableau ci-dessous résume l’ensemble de la couverture fonctionnelle de Pyxide sur tous ses aspects de gestion des flux de trésorerie en fonction de leur type, de l’échelle de valeur et de temps.

declinaison-couverture

  • Le premier étage se rapporte à la gestion des prévisions de trésorerie à très court terme et la gestion de l’ensemble des flux d’entrées et de sorties de cash au quotidien.
  • Le second correspond à la gestion du BFR avec la déclinaison du cycle d’exploitation de l’entreprise et sa maîtrise par l’analyse de ses composants et les prévisions à court et moyen terme en fonction des prévisions d’activité et des décalages de trésorerie liés aux flux d’entrées et de sorties.
  • Le troisième, lié au précédent, se rapporte à la gestion et contrôle budgétaire dont le but principal est la détermination de l’ensemble des flux d’entrées et de sorties sur une période à moyen terme, en partant du budget d’exploitation, pour s’assurer des équilibres financiers de l’entreprise et le financement des moyens et des outils nécessaires au maintien et à la croissance de l’entreprise compte tenu des hypothèses envisagées.
  • Enfin le dernier qui correspond à la vision à long terme en passant par l’analyse financière, la détermination de la capacité d’autofinancement et la projection des flux d’investissements et de financements.

L’analyse et la gestion des composants des flux de trésorerie liés au cycle d’exploitation

Cette analyse passe par la connaissance des composants du cash eux-mêmes liés au cycle d’exploitation dans le cadre de l’activité de l’entreprise.

Schématiquement le tableau ci-dessous recense, d’une part, ces composants et les besoins liés à leur connaissance et, d’autre part, les réponses qu’apporte Pyxide dans le cadre de ces analyses.

schema-declinaison

La compréhension du cycle d’exploitation et ses variables :

Il est important de bien appréhender les flux de liquidité liés au cycle d’exploitation compte tenu du niveau d’activité dans le temps et aussi en fonction de la nature de l’activité elle-même de l’entreprise.

En effet suivant le type d’activité le cycle d’exploitation peut présenter des différences comme le montrent schématiquement les deux exemples suivants dont l’un concerne une entreprise de production et le second celui d’une entreprise de négoce.

Schéma d’une entreprise de production :

cycle-negoce

Schéma d’une entreprise de négoce :

cycle-negoce-2

A partir de ces exemples on comprend, qu’en fonction du type d’activité, le financement du cycle d’exploitation peut être différent et ceci est d’autant plus vrai qu’à l’intérieur de chaque cycle il peut aussi exister des disparités :

  • Soit liées à l’activité elle-même :
    • exemple du mois d’août où l’entreprise aura des ventes plus faibles du fait de la saisonnalité de son activité
    • types de produits nécessitant des délais de fabrication différents
    • le type d’activité qui nécessite un cycle plus ou moins long
  • Soit liées à la composition de chacun de ces éléments du cycle d’exploitation comme par exemples :
    • La nature des clients eux-mêmes – clients importants et petits clients qui n’ont pas les mêmes conditions de règlement
    • La nature des stocks qui compte tenu des familles de produits n’auront pas le même taux de rotation
    • La nature des fournisseurs et frais généraux

Les apports de Pyxide

L’analyse de l’existant :

Pyxide permet d’appréhender les composants du Besoin en Fonds de Roulement (BFR) en fonction du niveau d’activité et du cycle d’exploitation à l’aide de différents tableaux d’analyses mis à disposition à savoir :

Des tableaux relatifs à l’analyse du BFR :

  • Analyse du BFR et ses composants et de ses variations
  • Analyse des flux de trésorerie dans le temps
  • Analyse des variations du BFR
  • Analyse de l’exploitation, indicateurs de gestion…
  • Détermination et décomposition des flux d’encaisse
  • Détermination et calcul des ratios d’exploitation
  • Calcul ratios de rotation clients, fournisseurs, stocks ….
  • Calcul ratios selon méthode de l’apurement

Les simulations et prévisions :

Pyxide permet également d’appréhender les évolutions du BFR et les incidences sur le cash grâce à ses tableaux prêts à l’emploi pour :

  •  Simulation du résultat et BFR à partir du budget, du projeté ou encore en fonction d’hypothèses de variation d’activité, et/ou de variation de délais de règlements et/ou de rotation …
  •  Faire une projection des flux de trésorerie associés
  •  Effectuer une simulation du résultat et du cash
  •  Mesurer les incidences des variations simulées sur le cash

La mesure des incidences sur la trésorerie elle-même

Toutes ces informations, réelles ou simulées, permettent de mesurer le niveau et les impacts sur la trésorerie elle-même de l’entreprise.

Dans Pyxide il est proposé à ce titre deux types d’approches entièrement modélisées et packagées qui sont :

  • La réalisation automatisée du budget de trésorerie jusqu’au bilan, compte de résultat et tableau de financement prévisionnels
  • La réalisation automatisée de prévisions de trésorerie sur 13 semaines glissantes.