Gestion et pilotage du cash

Pyxide – La gestion et le pilotage du cash

Compte tenu du contexte actuel de crise économique et de liquidités, le concept de cash ou flux de trésorerie revêt une grande importance pour les entreprises.

Il trouve son origine depuis plusieurs sources qui sont :

  • Les flux issus de l’activité de l’entreprise eux-mêmes fonction du cycle d’exploitation de cette activité
  • Les flux issus des investissements (et désinvestissements) d’abord liés à l’exploitation et aussi à la croissance ; que ces éléments soient corporels, incorporels ou financiers
  • Les flux dits hors exploitation tels que, subventions, éléments exceptionnels ou autres qui vont influer sur le niveau du cash lui-même
  • Les flux liés aux financements de toutes sortes (court, moyen et long terme)

La gestion du cash s’entend d’une part de la connaissance des composants du cash, de sa maîtrise et d’autre part de son amélioration à tous les niveaux de ses composants qui sont liés eux-mêmes au cycle d’exploitation lequel varie dans le temps.

Le pilotage s’entend de la capacité à anticiper, simuler chacun des flux émanant des composants du cycle d’exploitation compte tenu de l’ensemble des contraintes liées à l’activité économique et adapter sa trésorerie en conséquence.

Pyxide répond à l’ensemble de ces points pour déboucher ensuite sur la gestion de trésorerie proprement dite qui est abordée sous l’angle, d’une part, du budget de trésorerie, et d’autre part, sous l’angle des prévisions de trésorerie.

Le tableau ci-dessous résume l’ensemble de la couverture fonctionnelle de Pyxide sur tous ses aspects de gestion des flux de trésorerie en fonction de leur type, de l’échelle de valeur et de temps.

declinaison-couverture

  • Le premier étage se rapporte à la gestion des prévisions de trésorerie à très court terme et la gestion de l’ensemble des flux d’entrées et de sorties de cash au quotidien.
  • Le second correspond à la gestion du BFR avec la déclinaison du cycle d’exploitation de l’entreprise et sa maîtrise par l’analyse de ses composants et les prévisions à court et moyen terme en fonction des prévisions d’activité et des décalages de trésorerie liés aux flux d’entrées et de sorties.
  • Le troisième, lié au précédent, se rapporte à la gestion et contrôle budgétaire dont le but principal est la détermination de l’ensemble des flux d’entrées et de sorties sur une période à moyen terme, en partant du budget d’exploitation, pour s’assurer des équilibres financiers de l’entreprise et le financement des moyens et des outils nécessaires au maintien et à la croissance de l’entreprise compte tenu des hypothèses envisagées.
  • Enfin le dernier qui correspond à la vision à long terme en passant par l’analyse financière, la détermination de la capacité d’autofinancement et la projection des flux d’investissements et de financements.

L’analyse et la gestion des composants des flux de trésorerie liés au cycle d’exploitation

Cette analyse passe par la connaissance des composants du cash eux-mêmes liés au cycle d’exploitation dans le cadre de l’activité de l’entreprise.

Schématiquement le tableau ci-dessous recense, d’une part, ces composants et les besoins liés à leur connaissance et, d’autre part, les réponses qu’apporte Pyxide dans le cadre de ces analyses.

schema-declinaison

La compréhension du cycle d’exploitation et ses variables :

Il est important de bien appréhender les flux de liquidité liés au cycle d’exploitation compte tenu du niveau d’activité dans le temps et aussi en fonction de la nature de l’activité elle-même de l’entreprise.

En effet suivant le type d’activité le cycle d’exploitation peut présenter des différences comme le montrent schématiquement les deux exemples suivants dont l’un concerne une entreprise de production et le second celui d’une entreprise de négoce.

Schéma d’une entreprise de production :

cycle-negoce

Schéma d’une entreprise de négoce :

cycle-negoce-2

A partir de ces exemples on comprend, qu’en fonction du type d’activité, le financement du cycle d’exploitation peut être différent et ceci est d’autant plus vrai qu’à l’intérieur de chaque cycle il peut aussi exister des disparités :

  • Soit liées à l’activité elle-même :
    • exemple du mois d’août où l’entreprise aura des ventes plus faibles du fait de la saisonnalité de son activité
    • types de produits nécessitant des délais de fabrication différents
    • le type d’activité qui nécessite un cycle plus ou moins long
  • Soit liées à la composition de chacun de ces éléments du cycle d’exploitation comme par exemples :
    • La nature des clients eux-mêmes – clients importants et petits clients qui n’ont pas les mêmes conditions de règlement
    • La nature des stocks qui compte tenu des familles de produits n’auront pas le même taux de rotation
    • La nature des fournisseurs et frais généraux

Les apports de Pyxide

L’analyse de l’existant :

Pyxide permet d’appréhender les composants du Besoin en Fonds de Roulement (BFR) en fonction du niveau d’activité et du cycle d’exploitation à l’aide de différents tableaux d’analyses mis à disposition à savoir :

Des tableaux relatifs à l’analyse du BFR :

  • Analyse du BFR et ses composants et de ses variations
  • Analyse des flux de trésorerie dans le temps
  • Analyse des variations du BFR
  • Analyse de l’exploitation, indicateurs de gestion…
  • Détermination et décomposition des flux d’encaisse
  • Détermination et calcul des ratios d’exploitation
  • Calcul ratios de rotation clients, fournisseurs, stocks ….
  • Calcul ratios selon méthode de l’apurement

Les simulations et prévisions :

Pyxide permet également d’appréhender les évolutions du BFR et les incidences sur le cash grâce à ses tableaux prêts à l’emploi pour :

  •  Simulation du résultat et BFR à partir du budget, du projeté ou encore en fonction d’hypothèses de variation d’activité, et/ou de variation de délais de règlements et/ou de rotation …
  •  Faire une projection des flux de trésorerie associés
  •  Effectuer une simulation du résultat et du cash
  •  Mesurer les incidences des variations simulées sur le cash

La mesure des incidences sur la trésorerie elle-même

Toutes ces informations, réelles ou simulées, permettent de mesurer le niveau et les impacts sur la trésorerie elle-même de l’entreprise.

Dans Pyxide il est proposé à ce titre deux types d’approches entièrement modélisées et packagées qui sont :

  • La réalisation automatisée du budget de trésorerie jusqu’au bilan, compte de résultat et tableau de financement prévisionnels
  • La réalisation automatisée de prévisions de trésorerie sur 13 semaines glissantes.

 

 

Quels tableaux et outils d’analyses pour un diagnostic financier d’entreprise

Ce que couvre le diagnostic financier :

Le diagnostic financier a pour objectif d’identifier et analyser les facteurs clés liés à la rentabilité économique et financière, d’une part, et les facteurs liés aux différents risques auxquels l’entreprise est confrontée, d’autre part, à savoir le risque économique (lié à l’exploitation), le risque financier (lié à la structure financière), et le risque de faillite (lié à la gestion de trésorerie – critères de solvabilité, de liquidité, d’exigibilité).

Schématiquement on peut représenter le canevas des domaines d’analyses de la manière suivante :

diagnostic financier

Ce schéma ne signifie pas que les différentes analyses sont cloisonnées car au contraire il existe une véritable dépendance entre tous ces éléments.

Remarque importante :

Ces analyses sont basées au départ sur un existant, une situation qui vient de se passer sur laquelle on va pouvoir poser son diagnostic pour communiquer auprès des actionnaires et des partenaires externes de l’entreprise.

Cependant il est primordial de pouvoir également les mener à tous les niveaux sur la base d’informations prévisionnelles et de comparer ensuite celles-ci avec la réalité.

Les types d’analyses et tableaux associés par domaine :

  • Rentabilité économique
  • Rentabilité financière
  • Structure financière et endettement
  • Les ratios et indicateurs
  • Les tableaux de flux axés sur la trésorerie
  • L’analyse de la trésorerie
  • L’analyse du BFR et ses composants
  • Vision prospective de l’activité et des conséquences sur le cash et sur la structure bilancielle

Ce que permet Pyxide

Pyxide met à disposition un ensemble de tableaux d’analyses et d’indicateurs traitant chacun des points évoqués pour mesurer et piloter la rentabilité et les risques liés à la gestion de l’activité d’une entreprise avec une vision « métier ».

Tous les tableaux ont été bâtis et conçus pour une appréhension globale des différents aspects de la gestion et de l’analyse financière telle que représentée dans le schéma ci-dessus.

Pyxide propose une approche également prospective dans la mesure où tous les tableaux d’analyses sont susceptibles d’être utilisés dans un contexte de prévision à court, moyen et long terme.

De plus le rapprochement avec la réalité est systématiquement effectué.

Il est même possible de mixer ces deux visions avec la gestion du projeté et ce, de manière automatique.

Son originalité

Elle tient au fait que tous les tableaux et indicateurs sont modélisés et maquettés avec tous les paramétrages nécessaires à leur mise en place pour une utilisation rapide.

Tout est conçu pour que l’entreprise puisse rapidement exploiter ses données et avoir une lecture directe propre à son métier pour appréhender l’existant mais aussi anticiper, agir et réagir en partant de prévisions et simulations de flux de gestion et de trésorerie.

Tous les tableaux présentés sont visualisables sous Excel® et adaptables très simplement par rapport au contexte d’activité propre de chaque entreprise.

Des graphiques associés aux tableaux permettent une synthèse visuelle des indicateurs et données.

diagnostic-1                      diagnostic2              diagnostic3

Le pilotage de la trésorerie pour les entreprises

outils-de-pilotageQuels moyens pour piloter la gestion de son activité et sa déclinaison en gestion de trésorerie

Les budgets doivent envisager :

  • Les prévisions d’activités d’exploitation de l’entreprise et leurs incidences en termes de patrimoine et de rentabilité
  • Les conséquences financières de ces plans d’actions
  • Les opérations d’investissements et de financements décidés dans le cadre du plan opérationnel et stratégique

Le contrôle budgétaire est une méthode qui consiste à rapprocher de façon régulière les prévisions budgétaires et les réalisations de l’activité de l’entreprise et ce, à tous les niveaux.

Il permet d’observer les motifs des écarts et de mettre en œuvre des actions correctrices portant sur les moyens attribués ou les objectifs fixés.

Les tableaux de reporting et analyses qui permettent, à la demande, de présenter de manière structurée et claire toutes les informations nécessaires à la gestion et au pilotage de l’entreprise et ainsi établir un diagnostic économique et financier des activités.

Le domaine du pilotage et de la gestion de trésorerie ainsi que des budgets et prévisions de trésorerie avec :

– la maîtrise, l’analyse et la gestion du BFR

– la simulation du BFR compte tenu de l’évolution au fil du temps des activités et modifications apportées aux prévisions

– la construction du budget global de trésorerie depuis les hypothèses budgétaires d’exploitation et hors exploitation avec la production associée des documents prévisionnels

– l’élaboration et le suivi des prévisions de trésorerie à court terme découlant du budget de trésorerie et de l’évolution continue de l’activité de l’entreprise.

Tous ces domaines sont reliés entre eux et font partie de la panoplie complète du pilotage de l’entreprise comme le montre le schéma ci-dessous.

Gouverner c’est prévoir :

Avez-vous aujourd’hui tous les moyens pour répondre à l’ensemble de ces points à l’aide d’un outil unique, orienté métier, fiable, sécurisé et simple à utiliser ?

Ce que permet Pyxide :

  • De répondre à l’ensemble des points évoqués ci-dessus de manière simple et par une approche « métier » basée à la fois sur des processus automatisés et sur des tableaux clés en main modélisés et préétablis dont la visualisation s’appuie sur Excel®
  • De piloter l’ensemble des éléments concourants à la génération du résultat d’exploitation et leur traduction en matière de flux de trésorerie et ce de manière automatisée à l’aide de processus conçus à cet effet
  • De prendre en compte l’ensemble des paramètres pouvant influencer la trésorerie à la fois sur le plan exploitation bien sûr mais aussi sur tous les plans se rapportant à l’évolution du Fonds de Roulement (immobilisations, emprunts, hors exploitation, placements…)
  • De comprendre et analyser l’ensemble des flux d’exploitation (déclinés par domaines fonctionnels comme les frais de personnel, les ventes, etc…) et de les comparer avec les budgets envisagés pour, au final, pouvoir mesurer les effets sur la gestion de la trésorerie et piloter ainsi l’ensemble de ses activités
  • De pouvoir établir des prévisions à tous les niveaux et dans tous les domaines décrits ci-avant et de les rapprocher à la réalité pour analyses et actions
  • De piloter tous les composants du cash et établir des plans et des prévisions de trésorerie

Les avantages de la solution et retour sur investissement :

Le pilotage global du financement de son BFR et de son cash

L’optimisation de ses lignes de crédit, du niveau d’endettement et du financement de son BFR

La maîtrise des processus de financement du BFR et du FR

La présentation d’un plan de financement cohérent et professionnel

Permettre de mieux communiquer avec ses banquiers

Permettre de connaître à tout moment et obtenir un diagnostic pour mesurer son risque de solvabilité, de liquidité et d’exigibilité, sa capacité de remboursement, en bref de piloter sa flexibilité financière

Permettre de faire le lien entre gestion de trésorerie à court et moyen terme et le plan stratégique